DÉCOUVERTE: BELLE RADIANCE

Belle Radiance c’est le bébé de sa maman ! Il s’agit d’une marque créée à partir d’une envie : celle de voir plus de marques s’intéresser à intégrer tous les tons de peau. Aïmara trouve que « le teint est un axe de travail passionnant, complexe et où on a encore beaucoup de choses à faire, à découvrir. « On lui préfère souvent la couleur (rouges à lèvres, fards, vernis) mais pour moi c’est au niveau du teint qu’il y une expertise bien particulière à développer, surtout si on souhaite inclure tous les tons de peau dans l’offre produits ».

Meet Aïmara : aventurière du melting pot
Métisse née en Martinique d’une mère martiniquaise et d’un père du nord de la France, Aïmara est issu d’un véritable mix culturel. Ayant grandi au Québec et étudié à Montréal, elle a eu la chance de beaucoup voyager, d’apprendre aussi (l’espagnol notamment) et de parcourir le monde. C’est ce qui lui a donné notamment « le goût de l’aventure et d’essayer parfois des voies hors des sentiers battus ».

Pourquoi les cosmétiques ? Pourquoi les peaux noires et métissées ?

« J’ai débuté ma carrière chez L’Oréal Canada il y a presque 20 ans comme chef de produit maquillage… J’y ai appris les bases et c’est ensuite lors de mon arrivée à Paris en 2004 au sein de la marque Sephora que j’ai commencé à développer des produits. Pour ce qui est des peaux noires et métissées, c’est mon expérience à la Direction Marketing de Black Up de 2011 à 2014, et le travail que j’ai effectué pour développer et relancer la gamme de produits qui m’a complètement transformée. C’est en forgeant qu’on devient forgeron ! Malgré mes origines et mon expérience en cosmétiques j’ai rapidement réalisé à quel point je n’y connaissais rien, que les fabricants et laboratoires encore moins et que si je ne devenais pas une spécialiste, personne n’allait m’aider ou le faire à ma place ».

Définition : qu’est-ce que les tons de peaux ?
« On parle de ton pour décrire la couleur de la peau de claire à foncée. Il y a donc une échelle de gradation entre une peau très blanche et une très noire. Toutefois, ce qui rend les choses plus complexes ce sont les nuances… les beige, olive, bruns ou marrons se distinguent aussi par les sous-tons qui sont en fait une coloration de la peau qu’on appelle ainsi parce qu’on a l’impression qu’elle est sous la peau, comme une toile de fond ».

Aïmara nous explique la science des sous tons, et c’est pas si compliqué !
« Alors ce sujet est souvent traité par les marques et chacun a son interprétation ou sa manière d’y faire référence : froid vs chaud, parfois aussi neutre… jaune, golden, rouge, vert… D’ailleurs c’est souvent trop compliqué et on en fait vite une usine à gaz. Ce qu’il faut arriver à voir c’est quel ton nous va bien. J’aime rester sur des choses simples. Disons qu’on peut soit percevoir :

  • un sous-ton jaune avec lequel je regroupe les olive, vert et golden/doré
  • un sous-ton rouge dans lequel j’intègre aussi rosé, abricoté, orangé, même bleu/violet lorsqu’on est très foncé.

Il faut simplement regarder sa peau et soit voir directement ce sous-ton soit essayer des fonds de teint pour voir ce qui nous va le mieux. En fait, on oublie souvent que le teint doit rester du maquillage et que nous avons le pouvoir de moduler et embellir notre peau selon les besoins ou envies. Ainsi, on peut parfois avoir besoin de plus de jaune pour camoufler les rougeurs d’une peau claire et vouloir plus d’éclat sur peau mate-olivâtre en allant vers un peu plus d’orangé. Je crois qu’il faut arrêter de rechercher à tout prix une règle et vouloir appartenir absolument à une catégorie. Il faut bien regarder sa peau, ne pas chercher à l’éclaircir mais à lui donner de l’éclat, la rendre plus lumineuse, camoufler les imperfections et éviter l’effet masque ».

BELLE

AquaMat, le fond de teint Belle Radiance à 60% d’eau !

AquaMat est un fond de teint très innovant car formulé avec beaucoup d’eau (60%) et surtout sans silicone (dimethicone) qui est abondamment utilisé pour rendre les textures glissantes, lissantes, matifiantes, très modulables etc. L’eau est souvent le premier composant d’un fond de teint mais jamais avec cette concentration. Ici l’idée était d’obtenir une texture homogène qui unifie le teint mais qui ne laisse pas cette sensation de lourdeur et parfois même d’étouffement de la peau que l’on ressent en portant un fond de teint siliconé. L’eau pénètre la peau et l’hydrate ce qui est un bénéfice, et se faisant elle fixe le pigment. On obtient donc un résultat qui sèche vite, matifie et se fixe très bien pour ne plus transférer tout en restant léger et non occlusif, on a l’impression de ne rien porter.


On sait déjà où se procurer les produits Belle Radiance, et c’est Aïmara qui nous l’a dit, mais chuuut !
« Sur BelleRadiance.com, bientôt en Pharmacies et Parapharmacies en France. » Youhouuuu !

 

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.